AGORA, 2011
Projet de sculpture dans l’espace public, CollĂšge de Saint-Herblain (non rĂ©alisĂ©).

agora1-2011

MatĂ©riaux : Grillage.

La structure de dix mĂštres de diamĂštre Ă©voque un labyrinthe. Elle se compose de huit surfaces grillagĂ©es courbes d’environ trois mĂštres de haut, maintenues et fixĂ©es Ă  distance du sol sur des poteaux mĂ©talliques. Le rond central est amĂ©nagĂ© en creux avec une marche ou un gradin Ă  sa circonfĂ©rence.

Le matĂ©riau de base sera le grillage utilisĂ© pour les clĂŽtures mais le maillage sera travaillĂ© en losange. Le projet est axĂ© sur les effets de lumiĂšre ; les surfaces grillagĂ©es sont disposĂ©es de maniĂšre Ă  crĂ©er des effets changeants de transparence et d’opacitĂ©, d’apparition et de disparition.

La structure est placĂ©e dans le parc paysager, en Ă©troite relation avec son environnement naturel parce que les surfaces grillagĂ©es sont le support de phĂ©nomĂšnes visuels variant selon l’heure, l’éclairement et le point de vue. En fonction de l’angle d’incidence de la lumiĂšre, la surface apparaĂźt soit opacifiĂ©e soit en transparence laissant alors apparaĂźtre ce qui, l’instant d’avant, ne pouvait que se laisser deviner comme une silhouette. Ainsi, les surfaces pourront aussi ĂȘtre le support du spectacle Ă©phĂ©mĂšre et Ă©vanescent de la lumiĂšre en perpĂ©tuel changement.

Pour un point de vue extĂ©rieur, lorsqu’un collĂ©gien pĂ©nĂštre dans le labyrinthe, sa silhouette s’estompe Ă  mesure qu’il franchit les Ă©crans successifs, tandis qu’elle Ă©merge pour ceux qui se trouvent Ă  l’intĂ©rieur.

Les phĂ©nomĂšnes perceptifs que suscite la structure—opacitĂ©, transparence, dissolution/Ă©mergence des silhouettes, jeux d’ombres projetĂ©es— sont associĂ©s Ă  l’effet du coeur du labyrinthe qui, formant un mini-amphithĂ©Ăątre central, dirige aussi le regard et le corps tout entier vers le ciel et sa luminositĂ© variable.

FaLang translation system by Faboba