DE LA ROCHE À L'ARCHITECTURE, 2012
Projet de mise en lumiÚre du site du Temple le Ramesseum, Louxor. (non réalisé).

ramesseum3

Ce projet ne tente pas de reproduire ce que le site a Ă©tĂ© par une ambiance lumineuse, ni de reproduire ce que fait la lumiĂšre du jour. Il ne se limite pas, non plus, Ă  rendre visible le site de nuit, mais en propose une « vision nocturne Â» qui laissera une impression forte, de maniĂšre Ă  enrichir l’expĂ©rience du temple de nouvelles perceptions et sensations ouvrant Ă  des comprĂ©hensions autres du Ramesseum.

L’arriĂšre-plan de la montagne thĂ©baine est un facteur dĂ©terminant. La mise en lumiĂšre est pensĂ©e Ă  la fois : de façon globale, pour un point de vue Ă  distance, tout en concentrant l’attention sur une sĂ©rie de « dĂ©tails Â» monumentaux ; et de façon dĂ©taillĂ©e, pour une multitude de points de vue depuis l’intĂ©rieur, qui renouvelleront Ă  chaque dĂ©placement l’expĂ©rience esthĂ©tique de perspectives locales.

Outre que l’éclairage valorise un parcours du regard allant de la roche brute aux blocs de pierres sculptĂ©s et Ă  l’architecture, il met en Ă©vidence la maniĂšre dont l’architecture a Ă©tĂ© pensĂ©e en relation avec la production d’effets d’éclairage solaires et la pĂ©riodicitĂ© des crues.

Enfin, la mise en lumiĂšre tient compte des Ă©lĂ©ments cultuels, en particulier le fait d’aller du visible Ă  l’invisible au fur et Ă  mesure que l’on s’enfonce dans le temple en direction de l’Ouest. Ce parcours d’Est en Ouest, du visible Ă  l’invisible, d’Amon RĂ© Ă  Horus, est un aspect dont la visite diurne du temple ruinĂ©, en grande partie Ă  ciel ouvert, ne peut rendre compte. L’éclairage nocturne permet d’en suggĂ©rer les sensations.

FaLang translation system by Faboba