COA, 2012
Projet de mise en lumière du Centre Optique d’Aquitaine, Talence (non réalisé).

coa4-2012

Matériaux : projecteurs, programmation informatique.

Le projet prolonge les remarques de l’architecte et prend en compte les activités du Centre Optique d’Aquitaine.
Ainsi, le volet Nord exploite esthétiquement la granularité de la lumière rendue visible par l’effet speckle du laser, qui pourrait se présenter comme un œil animé et vivant. Renvoyant ainsi à la lumière et au globe oculaire, l’« Œil-speckle » représente les deux versants de l’optique. Animé d’un mouvement propre, changeant de format et de couleur, il occupe le mur de la façade Nord.
Le volet Ouest évoque le fait que les valeurs différentielles (contrastes de lumière, d’ombres et de couleurs) constituent le visible. Le rétro-éclairage des trois grands pare-soleil—soutenu éventuellement par un éclairage de face—travaille sur notre relation physique, sensible et émotive aux longueurs d’ondes dans l’esprit des « partitions de lumière ».
Les longueurs d’ondes et la temporisation déterminent l’apparition/disparition et le fondu-enchaîné de phénomènes colorés dans un mouvement ondulatoire qui, tout en mimant la propagation de la lumière, vient animer linéairement l’horizontalité de la façade et jouer avec/contre son aspect orthogonal. Jouant avec la matérialité du bâtiment, lumière et couleur « inquiètent » visuellement l’apparence solide de l’architecture.
Enfin, la trame pixelisée des pare-soleil est retro-éclairée par des LED pour travailler la surface en fusion optique.

FaLang translation system by Faboba